• 08Sep

    Hardcore Gamer au rapport. Partie 3

    Share on Facebook
    [`tweetmeme` not found]
    Post to Google Buzz
    Bookmark this on Yahoo Bookmark
    Share on reddit
    Share on LinkedIn


    Salut à tous !

    Aujourd’hui, nous allons continuer notre petit tour d’horizon des magnifiques jeux de conquête spatiale en nous penchant sur Astro Empire. Pas de Empire Universe 2 pour aujourd’hui, contrairement à ce que je vous avais annoncé !

    C’est moche, vous comptiez tous sur moi, je sais bien, mais c’est comme ça…

    Bref, on va donc continuer dans la lignée des jeux un peu « old school » et nous intéresser à Astro Empire, le plus sobre et le plus « simple » de tous.

    Commençons par un petit tour côté visuel : ici, le design du site/jeu est extrêmement épuré. Proche d’un jeu en mode texte, quelques dessins sommaires façon blueprint* viennent toutefois illustrer les différentes constructions, recherches ou vaisseaux… Ils ont un charme, même si le tout reste très austère. On notera tout de même que l’on a droit à une petite animation d’un modèle 3D des vaisseaux lorsqu’on affiche le détail de leur caractéristiques, c’est plutôt pas mal. Ça m’a fait penser à ce que m’avaient montré les dévs de spaceorigin, avec leurs vaisseaux.

    Le tout reste clair et un système d’onglet permet de naviguer dans les différentes zones de gestion. Il faut préciser également que l’on peut appliquer des packs « graphiques » au jeu. Dans votre profil, une zone « affichage » va vous permettre de rendre le design encore plus sobre et vieillot ! Les différents « skins » proposés sont en effet encore plus austères que celui de base, soit pour épurer, soit, peut être, pour les nostalgiques des premières versions…

    Découverte

    Un des points forts du jeu c’est sa simplicité d’approche. Tout est assez instinctif car les options de construction non disponibles n’apparaissent pas tant que vous n’avez pas découvert telle ou telle avancée technologique ou déverrouillé tel ou tel bâtiment. On se retrouve donc avec un design très sobre, peu d’options de construction, le tout épaulé par un tutoriel plutôt bien pensé vous indiquant quoi faire (construction ou action), et surtout, vous indiquant ce qui vous manque pour mener à bien cette mission (quelles recherches faire, quoi produire, quoi construire). On n’est jamais perdu dans Astro Empire. On pourra seulement regretter un petit manque d’infos sur certains bâtiments ou recherches, ou encore des traductions un peu trop littérales de l’anglais… Voire pas de traduction du tout ! Tous les bâtiments / vaisseaux / recherches du jeu sont en anglais en fait… Pour « l’esthétique » du jeu, on va supposer. Si vous ne supportez pas l’anglais… Ce jeu n’est pas pour vous !

    Vitesse

    Ici, même problème que Ogame , tout est lent…

    Les premières constructions sont aussi lentes, voire plus. Toutefois, le début de jeu est peut-être un peu moins pesant que celui de Ogame. Les missions de tutoriel s’enchaînant un peu plus rapidement, même si la construction reste lente. Les recherches sont dans l’ensemble plus rapides que dans Ogame, bien qu’arrivé à un certain niveau et pour certains domaines, on arrivera également à plusieurs heures ! La progression est quand même un peu moins brutale. Par contre, même si le jeu est assez lent, l’avantage d’avoir un tutoriel bien pensé, c’est que vous n’allez pas vous retrouver bloqué sur un truc à la con, genre, se trouver une alliance (je dis ça au hasard hein :p ) et qu’assez vite vous allez apprendre à coloniser de nouvelles planètes, vous permettant d’avoir plus de choses, et gérer, et donc de moins vous emmerder ! C’est magique ! Comme quoi, un tuto peut vous sauver la vie !!! Ou presque… On pourra également noter la possibilité de mettre les constructions et recherches en file d’attente (deux de chaque par défaut), ce qui permet de gérer un peu mieux notre progression et de l’accélérer virtuellement.

    Argent

    Alors là, c’est simple (une fois de plus :o), c’est le jeu qui met le moins en avant la partie financière parmi mon panel de test.. On vous annonce placidement au bout de quelques jours que vous avez perdu vos privilèges premium et que si vous voulez les garder et virer un bandeau de pub quasi-invisible, il vous faudra payer de vos deniers !!! Je vous laisse admirer le fameux bandeau de pub sus-nommé…

    c’est le seul bandeau de pub sans pub du monde, je pense… Bref, pas gênant du tout. Le choix se porte ici sur un abonnement unique, pas d’options uniques et discriminatoires, pas d’accélération de construction/recherche possible en micro-paiement. Cet abonnement permet néanmoins d’augmenter le nombre de planètes maximum et le nombre maximal de levels pour vos structures avancées, d’augmenter la file d’attente des constructions/recherches, d’augmenter le nombre de raccourcis…etc.

    Dans tout les cas, à presque aucun moment dans le jeu on ressent la pression du « va-s-y paye !!! » et c’est parfois agréable… Mais !!!

    Tout n’est pas rose, loin de là… Le fait d’être limité à 9 bases en mode gratuit va clairement limiter vos ambitions face à l’illimitude (oui oui) de bases disponibles en mode payant. Neuf planètes VS cents planètes ou plus, ça paraît un poil déséquilibré en effet… Sans parler du niveau maximal des structures avancées, limité à cinq en gratuit et non limité en payant. Autant oublier le haut niveau en mode « j’ai pas de tunes », si l’on espère s’accrocher un peu au titre, il va falloir sortir les billets, sans quoi on restera confiné sur une sorte de démo géante, tandis que les autres pourront vous éclater avec leur empire immense et illimité !

    Gameplay

    Le gameplay est légèrement différent des jeux de conquêtes traditionnels. Ici, pas de cristaux ou autre joyeuseté à extraire du sol, mais plutôt une économie à gérer… Je m’explique. Nos ressources vont en fait prendre la forme unique de « crédits ». Ces derniers vont être gagnés grâce à certains bâtiments qui génèrent des crédits. Et c’est là que vous vous rendez compte que je vous ai menti ! En effet, il sera possible de construire des « crystal mines » ou des « metal refineries », mais aussi des « robotics factories » ou « economic  centers » qui vous permettront de gagner des crédits. Certaines constructions auront ainsi double fonction, économique d’une part et également bonus pour certaines caractéristiques comme le « shipyards » ou les « nanite factories ». Il sera également possible d’ouvrir des routes commerciales avec d’autres planètes pour augmenter vos revenus.

    Outre les crédits, vos planètes et leurs installations consommeront de l’énergie, classique. Il vous faudra donc construire solar, gas ou encore fusion plants pour sustenter vos besoins.

    Enfin, deux autres notions seront à gérer, la population de la planète d’une part, chaque bâtiment construit nécessitant une certaine « quantité » de population . Obligation donc de surveiller le peuplement de votre empire et d’augmenter le level de vos « urban structures ». La deuxième petite chose à gérer sera, comme pour Ogame, la « structure » de votre base, sachant que chaque installation prend de la place et qu’il faudra le cas échéant faire un peu de terraforming pour s’agrandir.

    Le reste est très classique. Se développer, se protéger, faire la guerre, coloniser… Ce n’est pas avec ce titre que l’on va découvrir de nouvelles idées ou réelles innovations dans le genre. Du classique et du sobre, simple… et efficace ? A voir…

    Bon c’était un peu long je trouve. J ‘espère quand même que cela n’aura pas été trop ennuyeux pour vous ! Sinon tant pis ! Je vous donne malgré tout rendez-vous dans quelques jours pour un examen d’ Empire Universe 2. Il y a pas mal de choses à dire dessus, mais pas forcément que du bien, loin de là !

     

    *C’est ça un blueprint: http://fr.wikipedia.org/wiki/Blueprint

    Là c’est celui de la Batmobile 😉 :


     

Discussion 3 Responses

  1. 5 novembre 2012 à 11 h 46 min

    je ne connais pas ce jeu mais sinon je joue à empire universe 2 et je suis plutôt bien développé.

    • 25 janvier 2013 à 7 h 45 min

      Moi c’est la première fois que je laisse un commentaire, mais je peux pas m’empecher de vous dire merci, je veux y jouer !

      • 25 août 2013 à 18 h 24 min

        Les jeux looki sont a évité il y a de bonne idée certes, mais pour pouvoir jouer faut dépnser de l’argent sinon faut attendre des événement pour que le jeu est de l’activité j’ai jouer pendant 2 ans a désert-opération, une fois que tu connait leur fonctionnement tu n’a plus envie de faire leur jeu, de plus il manque d’écoute envers leur communauté!

Leave a Reply