• Home ·
  • Jeu ·
  • Les planètes de l’Univers SpaceOrigin.
  • 25Avr

    Les planètes de l’Univers SpaceOrigin.

    Share on Facebook
    [`tweetmeme` not found]
    Post to Google Buzz
    Bookmark this on Yahoo Bookmark
    Share on reddit
    Share on LinkedIn


    L’Univers

    Les missions spatiales de cartographie de l’Univers ont permis la découverte de planètes très étranges. Perdues, accueillantes, surpeuplées, froides, électroniques ou encore abandonnées, il n’y a que dans l’Univers parallèle de SpaceOrigin que vous pourrez avoir conscience de la diversité des astres.

    Les planètes de l’Univers SpaceOrigin

     

    Thorus

    thorus SpaceOrigin

     

     

     

     

     

    Toute flotte marchande connaît la dangerosité du voisinage de la planète Thorus. Les longueurs que peuvent atteindre les arcs électriques qu’elle génère dépassent l’entendement universel. Ainsi, valeureux et téméraires voyageurs qui tenez à la vie, il convient de vous éloigner de cette géante gazeuse d’au moins un quart d’année lumière. Si votre système de navigation a commis une erreur de trajectoire ou que vous étiez tout simplement distrait – ça arrive – pensez à vous convertir instantanément à la croyance en une entité supérieure qui n’aurait rien de mieux à faire que de vous prêter quelques secondes d’attention pour épargner votre misérable et négligeable intervention dans l’ordre des choses. Et priez !

     

    XERES

    Xérès abritait, originellement, un peuple guerrier, puissant et destructeur. Si puissant qu’il décida d’être plus puissant que la mort elle-même, en choisissant lui-même de mettre fin à son existence. Quel talent ! La planète Xérès est aujourd’hui totalement déserte et se caractérise par son sol rouillé jonché de millions de cadavres souriants, en putréfaction lente.

    ALBA

     

     

     

     

     

     

    Alba est l’une des sept planètes les plus énigmatiques de l’Univers. Elle fascine tout autant qu’elle effraye. De nombreuses légendes, toutes aussi irrationnelles les unes que les autres, circulent dans l’espace et le temps, mais chacune d’elles pourrait glacer à l’azote liquide le sang des formes de vie qui en possèdent…

    MOROO

    La légende galactique des corps célestes qu’il vaut mieux fuir, soutient qu’il ne fait pas bon demeurer trop longtemps sur Moroo. Est-ce parce que ses forêts n’ont jamais laissé sortir ses explorateurs ? Ou parce que ses marécages sont aussi attachant que le Tortionnaïrimus Carnivorassimium de la planète Phamyne le lendemain de son carême ? Nul ne sait. Mais il faut sans doute être téméraire pour établir sa base sur Moroo.

    NEO

     

     

     

     

     

     

    Néo est sans le moindre doute la planète le plus inintéressante de tout l’Univers ! Il ne s’y passe rien. Mais absolument rien ! Qu’est-ce que vous voulez savoir de plus ? Il n’y a absolument rien à dire !

    TITAN

     

     

     

     

     

     

     

    Titan est une toute petite planète. Si petite, que le photographe officiel de la galaxie a commis une grave erreur en centrant son objectif sur son seul et unique – mais énorme – satellite. Titan, comme tout guide touristique le précise sans arrêt aux ignorants badauds qui trimballent sans but leurs chairs inhabitées dans des lieux qui leurs sont étrangers, n’est pas le gros et beau caillou entouré d’un anneau ! Non. C’est le petit truc ridicule en bas à droite de la photo.

    KALIO

     

     

     

     

     

     

    Kalio ne semble pas avoir toujours porté ce nom. Il y a quelques siècles de cela, ses habitants la surnommaient “la planète bleue”. Ces derniers semblent l’avoir abandonnée…

    Secteur Z-42

     

     

     

     

     

     

    Secteur Z-42 est une planète électronique. Elle n’est pas faite, comme les autres, de matière et d’éléments naturels, de coeur de magma en fusion, d’eau ou de minéraux, mais uniquement des composants de matériaux transformés issus de technologies extraterrestres. Ce qui en fait la planète la plus structurée de l’Univers, celle dont la géographie est la plus optimale, géométriquement parlant, et celle dans laquelle la météo est toujours exacte, car aucun paramètre n’est inconnu à ses habitants originels, des robots pacifistes dont le but ultime de leurs programmes complexes est la sagesse.

    FAHRENHEIT

     

     

     

     

     

     

    Toute communauté scientifique a toujours émis l’hypothèse qu’il ne pouvait exister de matière plus froide que la froideur elle-même. Mais c’était avant qu’on ne découvre la planète Fahrenheit. Elle est composée d’un cœur de glace formée de cristaux d’helium dont la température se situe bien en-deçà du seuil que les premiers primates d’une planète primitive appelaient le zéro absolu.

    CHRONOS

     

     

     

     

     

     

    Rien ni personne ne peut être plus perdu que la planète Chronos ! Ne la cherchez pas, il est tout à fait impossible de la trouver dans l’espace. Car c’est dans le temps qu’elle se trouve ! Ainsi, seuls les voyageurs du temps la connaissent. Autant dire que personne, jusqu’à aujourd’hui, n’a fourni de preuve formelle de son existence. Peut-être faudra-t-il attendre le passé pour en avoir ?

    METAH

     

     

     

     

     

     

    Métah n’était, à l’origine, qu’une vulgaire projection holographique en dimensions infinies, de son modèle matériel Thorus. Présentée à l’exposition universelle pour impressionner les préfets du secteur 009-Delta de la galaxie, celle-ci a fini – par une série complexe de circonstances dont le déroulement et les conditions restent, à ce jour, impossibles à reproduire – par se matérialiser…

Discussion 2 Responses

  1. 5 juillet 2012 à 10 h 28 min

    It’s a nice post.

  2. 28 janvier 2014 à 16 h 24 min

    Hmmm c’est moi ou il manque une planète et je dirais même plus il manque la planète Thorus est-ce normal ?

Leave a Reply